Afrique : le développement par l'économie de transformation

Prenons une maison, une grande maison. Les propriétaires de cette maison ont beaucoup d’enfants. Le jardin de cette maison est très fertile. On peut donc y faire pousser toutes sortes de plants. Et vu qu’il l’espace disponible, il est possible d’élever des animaux. Les propriétaires de cette maison produisent donc et exploitent des animaux. Mais, ils ne consomment quasiment que des plats à réchauffer qu’ils achètent à leurs voisins, ou ne vont qu’au restaurant. Par contre, ils vendent aux dits-voisins leurs productions. Pourquoi ? Parce qu’ils n’ont pas de cuisines et ne peuvent transformer leurs productions. Donc, ils produisent et vendent la matière première puis rachètent les produits finis. Dans le même temps, ils n’arrivent pas à manger à leurs faims.

Aberrant n’est-ce pas ? Malheureusement, cette analogie simplifiée est le reflet
Read More →

Stratégies d'entreprises – Part II : Les entreprises chinoises

Dans son dernier rapport "Winning in Africa", le Boston Consulting Group estime à 1000 milliards de dollars le marché des biens et services non alimentaires à l’horizon 2020. Diverses raisons motivent cette estimation : émergence rapide de classes moyennes, croissances moins dépendantes des ressources naturelles, meilleures gouvernances, etc. Dans le premier article de cette série consacrée aux stratégies d’entreprises, j’ai évoqué Apple pour mettre en exergue le rapport entre une entreprise et son capital marque, notamment les caractéristiques d’une marque. La gestion et la stratégie de marques sont des composantes qui sont complémentaires à la stratégie d’entreprise, allant parfois jusqu’à se confondre. La mission qu’une entreprise se donne est également un des fils conducteurs de sa stratégie.

Dans cet article, je vais m’attarder sur les entreprises chinoises.

Les caractéristiques stratégiques des entreprises chinoises

Read More →

Stratégies d'entreprises – Part I : Pourquoi Apple ne fera jamais de produits low-prices!

Dans son dernier rapport "Winning in Africa", le Boston Consulting Group estime à 1000 milliards de dollars le marché des biens et services non alimentaires à l’horizon 2020. Diverses raisons vont dans le sens de cette estimation : émergence rapide de classes moyennes, croissances moins dépendantes des ressources naturelles, meilleures gouvernances, etc. Tous les grands groupes commencent à s’intéresser de près à cette gigantesque source de revenue. Toute nouvelle part de marché est intéressante à prendre. Je vais rédiger une série de 3 articles sur la stratégie des entreprises afin de mieux cerner les défis qui les attendent sur le continent africain. Le premier portera sur Apple afin de mieux comprendre les fonctions d’une marque. Le second portera sur la stratégie des entreprises chinoises et le dernier portera sur le principe « Think Global, Act Local » et son adaptation
Read More →