Comme le roi d’un pays pluvieux

« Je suis comme le roi d’un pays pluvieux,

Riche, mais impuissant, jeune et pourtant très-vieux,

Qui, de ses précepteurs méprisant les courbettes,

S’ennuie avec ses chiens comme avec d’autres bêtes.

Rien ne peut l’égayer, ni gibier, ni faucon,

Ni son peuple mourant en face du balcon. »

Charles BEAUDELAIRE : Les fleurs du mal, Spleen et idéal.
Beaudelaire est sans contestes mon poète francophone préféré et Les fleurs du mal sont la quintessence de la poésie française. Cette œuvre aborde un thème constant de mon existence : le spleen.

Le spleen selon Larousse est une mélancolie sans cause précise. Mais cette définition ne me convient pas. Elle est incomplète, imprécise. Elle ne rend pas hommage à l’artiste. Le spleen baudelairien, d’après votre serviteur, est un ennui intellectuel et émotionnel. Le spleen est un ennui existentiel. Un état

Read More →