Des élections au Bénin : de mon vote

(c)Malkier

J'avais commencé une série d'articles dont le but était de porter un regard sur les programmes des différents candidats.

Bien que la charge de travail soit énorme, j'ai trouvé cet exercice intéressant. J'aurai aimé pouvoir rédiger toutes les analyses que j'ai pu faire. Mais le temps n'est pas (encore) une ressource se pliant à ma volonté.

Pour ce qui est de mon choix, c'est simple : je n'ai pas de choix.
Cette période électorale a fait ressortir tout ce qu'il y a de bas et vil chez l'homo beninus. Des attaques ignobles, des insultes, de la désinformation. Je peux comprendre que l'on ne soit pas partisan de tel ou tel autre candidat. Mais j'aurai plus aimé des débats dépassionnés.

Je pensais encore que nous étions toujours le quartier latin de l’Afrique. Pauvre fou! Nous ne sommes en fait qu'un quartier de plus au sein de l'asile psychiatrique mondiale.

Des différents candidats, j'ai lu avec intérêt les projets. J'ai suivi de loin la campagne.
Des différents candidats, je n'en vois pas de présidentiables. Que des ministrables. Il leur manque à tous ce petit truc qui fait la différence, qui aurait pu provoquer mon attachement.

Par ailleurs, cette période a fini de me convaincre de la prédominance de l'action citoyenne. Le développement d'un Etat passe aussi et surtout par l'engagement de ces citoyens. Ils doivent être conscients de leurs devoirs et les exercer avec ferveur, avec foi, avec abnégation. Quelque soit le Président élu, celui ci ne pourra rien faire si le peuple ne suit pas. Et cet engagement citoyen, quelque soit sa nature et sa forme manque cruellement.

Il ne suffit pas de réer des associations, d'être entrepreneur, etc. Il faut aussi que les familles aisées arrêtent de maltraiter leurs domestiques. Il faut que les artisans arrêtent d'exploiter leurs apprentis. Il faut que nous arrêtions de jeter des ordures dans la rue. Il ne s'agit que d'exemples simples. Chacun a son niveau peut contribuer.

Je n'ai pas de candidats. Ma carte d'électeur que je me suis battu pour avoir ne servira à rien. Je ne crois plus à l'action politique. J'ai été déçu par nos comportements durant cette période. Quelque soient les raisons, elles ne valaient pas ce déferlement de mauvais comportements. Nous avons été inélégants, ignobles, impolis, irrespectueux de nos différences individuelles.

Le Bénin vaut mieux que tout ceci.

Bon vote donc.

comments powered by Disqus