Au-Dessus Des Flots : Saison 1 Episode 5 – La vie de tous les jours !

Après 2 semaines, à Shanghai, je crois que je suis à 90% en termes de productivités. J’ai trouvé le petit rythme de vie qui me convient. J’en profite pour faire un point à 2 semaines concernant la qualité de la vie, l’ambiance, les prix. Bref, tout ce qui peut être utile à quelqu’un qui compte passer du temps à Shanghai. Cet épisode sera un peu semblable à l’épisode 2 mais avec plus de détails.

Je loge à la Tohee International Mansion, une résidence internationale qui accueille pour l’essentiel des étudiants et stagiaires internationaux. La résidence est pas mal même si il peut y avoir quelques surprises. Je suis dans un appartement de 3 chambres en colocation avec Paula et Yasmine. L’appartement fait à vue d'oeil 60m². La cuisine est équipée d’un réfrigérateur et d’un micro-onde. Par contre, il faut s'équiper en casseroles, tasses et autres. On dispose également d’une machine à laver (plus un sèche-linge par étage) et d’une télévision. Les rares chaines que nous regardons sont des chaines internationales. Le loyer est de 10,75€ par jour, ce qui fait environ 323€ par mois. Certaines charges sont individuelles comme le chauffage et l’électricité dans ma chambre et le modem wifi à 10,75€/mois pour l’internet illimité. On y rajoute également le chauffage, l’électricité des parties communes et le cout de l’eau que l’on divise par 3 dans mon cas. Je n’ai pas encore eu ma facture mais j’estime le total à 100€. On se retrouve donc à 444,5€. Ce n’est qu’une estimation.
L’une des particularités de la Chine est que la plupart du temps, il est exigé de payer une avance de 3 mois pour à peu près tout. Donc une fois arrivé, j’ai payé environ 950€. Ca change de ce que je connaissais mais sous un autre prisme, je n’aurai plus de loyer à payer pendant 3 mois. Et de l’autre, plus vous êtes nombreux à souscrire à un service, plus la ristourne accordé est importante. La salle de sport (salle de gym + sauna + piscine+ cours) pas loin de la résidence pour exemple est 167€/personne pour 3 mois. Pour 2 personnes, 143€ et ainsi de suite.

La résidence est située dans une zone d’activité. Du coup, il y a plein d’immeubles en constructions, des sièges de de groupes comme IBM, Kaspersky, EMC², etc. Il y a aussi un centre commercial à 10 minutes à pied ainsi qu’une rue dans laquelle il y a beaucoup de restaurants. Un peu comme la rue Carnot pour les pictaviens. Se nourrir à Shanghai est pas cher comparé à Paris et même Poitiers. Pour le moment, je n’ai pas encore été déçu par les restaurants. Il y a de tout. Le seul truc qui m’embête parfois, c’est la taille des portions. On dirait des portions enfants. Selon ma coloc, c’est la raison pour laquelle, il y a peu de chinois obèses. Tout est dans la mesure ici. Ceci dit, il y a pour toutes les bourses et assurément faire les courses au supermarché est moins couteux. Mais comme souligné dans l’épisode 3, on fait nos achats avec parcimonie. Les produits occidentaux sont naturellement plus chers. Et vu que nous ne lisons pas le mandarin et le comprenons très peu, nous ne sommes pas certains de l’origine végétale/animale des aliments proposés. C’est plus prudent d’attendre avant d’acheter la viande de je ne sais pas trop quelle animal. Pour info, on a vu des tortues prêtes à être dépecer.
Ce menu par exemple m’a couté 13,13€. Après, j’étais super fatigué (fatigué mais avec une cape de super héros) d’avoir fait aussi bonne chère.

Celui ci 4,3€ mais j'avais encore de la palce. ![](/content/images/2014/Feb/1896899_807297232617132_1413792142_n.jpg)
Les transports sont peu chers également. Le trajet en métro varie entre 0,35 et 0,71€ selon la distance. En bus, c’est 0,23€ quel que soit la distance. Il y a suffisamment de taxis. Le cout minimum de la course est de 1.67€ pour les 3 premiers kilomètres (2.15€ la nuit) et le kilomètre est à 0.32€. A cela, il faut ajouter une dizaine de yuans selon le temps dans les embouteillages éventuels. Parfois, ça revient moins cher de prendre le taxi à plusieurs.

Pour le téléphone, il n’y a pas de forfaits illimités. Mais des forfaits avec des plafonds. Quand tu dépasses, le plafond, tu recharges. Le mien me coute 6,69€/mois pour 250 sms, 50 minutes d’appels vers des numéros de Shanghai et 800 Mbits. Mais j’ai dû payer la sim à 17€. Il semblerait qu’il y ait une option pour les appels internationaux. Me concernant, j’utilise Skype.
Je conseille vivement d’avoir un dictionnaire chinois-anglais(ou français) sur votre smartphone. Un dictionnaire capable de traduire offline. Ça peut être pratique. Je conseille également de faire un tour sur ce site qui est assez complet.

Après ces considérations matérielles, place à l’ambiance. Je le dis tout de suite, c’est super. Peut-être en restant plus longtemps ici, je vivrai des expériences désagréables mais pour l’instant c’est le pied. Je cherche d'ailleurs dans la mesure du possible à prolonger mon séjour et pourquoi pas faire ma césure - ou une partie - ici. Le chinois est très serviable dans la mesure du possible. Le hic, c’est que s’il ne peut pas, il se détourne de vous et ne s’occupe plus de vue. Mais généralement, ça se passe bien. Il y a plein d’endroits à visiter. Je commence à planifier tout ça même si je ne sais pas par où commencer. J’étais à la cathédrale Saint Ignace hier. Elle est vraiment belle. Je compte bien visiter d’autres lieux de cultes.
J’ai rencontré des allemands, des russes, des anglais, des zambiens, des sénégalais, des ivoiriens, des sud-africains, des libériens, etc. Bref, des gens de partout.

Shanghai en particulier et la Chine en général, c’est très différent. C’est le bon mot : différent. C’est vrai, c’est une métropole. Et toutes les métropoles ont des points communs. Mais il faut garder à l’esprit que c’est un autre continent, un autre système politique, une autre culture (littéraire, musicale, culinaire, cinématographique, etc.), un autre mode de pensée, un autre mode de vie, une manière de communiquer différente. La tentation de l’ethnocentrisme est très grande. Vouloir comparer avec sa propre culture afin de classifier, de décider de ce qui est bon ou pas selon nos points de vue est dangereux. Et je pense que c’est le meilleur moyen de passer entièrement au travers de son séjour. Eviter ce piège de l’ethnocentrisme est une garantie à un séjour excellent. Des découvertes se feront, des opportunités se créeront. Pas toujours celles que j’espère. Mais découvertes et opportunités quand même. A moi d’avoir l’esprit assez ouvert pour apprécier ce que j’ai.

“It is never too late to give up your prejudices” — (Henry David THOREAU)

“Each man calls barbarism whatever is not his own practice” — (Michel MONTAIGNE)

comments powered by Disqus