Au-Dessus Des Flots : Saison 1 Episode 2 – Let's go!

Jour J, Heure H - 6. Suis-je prêt ? Je ne sais pas. Mais une chose, j’ai hâte d’y être.

Mais avant, comment va-t-on à Shanghai ? Quelles sont les démarches ?
La chose est relativement simple.

La première chose est de trouver une formation et d’y postuler. Pour ma part, ce sera la School of Economics and Management de l’Université de Tongji à Shanghai. Vous avez le choix entre le chinois et l'anglais comme langue d'enseignement.
Une fois que accepté, la première chose à faire est de prendre les billets d’avions. Les prix peuvent s’envoler rapidement. Le mien m'a couté un peu mons de 800€ A/R sur KLM deux mois à l'avance. Je recommande de procéder à plusieurs recherches sur différents comparateurs de billets afin d’avoir une idée du prix. Cette recherche devrait se faire avec différents appareils pour éviter l’IP tracking, cette méthode qui consiste à pister l'adresse IP de l'ordinateur du consommateur, afin de reconnaître celle-ci à chaque connexion, et de moduler les tarifs en fonction de son assiduité. Sachant que les compagnes pratiquent aussi le yield management, une pratique qui consiste à moduler les prix selon le taux de remplissage des avions. Idéalement, les recherches peuvent se faire en mode « navigation privée » et l’acte d’achat la nuit entre 0h et 6h pour avoir les meilleurs prix. Il suffit de faire quelques recherches sur Google pour trouver la solution qui convient le mieux pour chacun.

Après le billet, il s’agira de réserver un logement. Me concernant, l’école a conseillé une résidence. La Tohee International Mansion. Elle est spécialisée dans l’accueil d’étudiants internationaux à Shanghai. Avec une gamme de services assez large : salle de gym, femme de ménages, supermarché, etc. Je serai en colocation dans un appartement avec 2 autres étudiants. Le cout est d’environ 330€/mois et il faut compter une avance d’un mois pour réserver en faisant un virement international. Il doit surement avoir d’autres solutions de logements. J’ai juste pris celle qui avait fait ses preuves mon école.

Passée cette étape, il y a le visa à établir. La procédure est assez simple. De la France, il faut prendre rendez-vous sur le site de l’organisme délivrant le visa, remplir une demande de visa à retrouver sur le site précité. Et aller au rendez-vous. La procédure n’est pas particulièrement stressante (sauf si vous êtes un cas particulier) si vous avez tous les documents à savoir : la lettre d’acceptation de l’université, les formulaires de demandes de visas que fournissent l’institut de formation, le formulaire de demande complété le voyageur, le passeport et le passeport et une photo (une copie de tous est requise). Les frais de visa diffèrent selon la nationalité du demandeur. Pour ma part, j’ai eu à payer 110€ pour une procédure express. J’avais mon visa le lendemain de ma demande.
Là, je fais une parenthèse pour les étrangers résidant en France. Si votre carte de séjour n’est pas à jour, ou que vous ne l’avez pas pour différentes raisons (il expire durant votre séjour en Chine, etc), il est possible d’y aller. Il faudra en plus de la demande, faire une déclaration sur l’honneur que vous quitterez la Chine une fois la durée maximale de votre séjour écoulé. Et une fois en Chine, il faudra contacter le consulat de France le plus proche pour demander un visa retour.

Voilà, c’est à peu près tout. Par sécurité, il est fortement conseillé de prendre une assurance couvrant les points suivants : d’assurance maladie, de rapatriement sanitaire, d’assistance juridique et de responsabilité civile.
A l’école, on a suggéré de prendre de la nourriture pour la nostalgie (excellent suggestion !), des masques antipollution (les masques chirurgicaux suffisent et ils sont distribués gratuitement en pharmacie), et une pharmacie de secours contenant des antibiotiques et des traitements contre les maux de tête, de ventre, etc.

Il ne reste plus qu’à prendre l’avion.

L’une des choses qui me manquera le plus est sans doute l’ambiance des cours, mes camarades de Poitiers.
Si par hasard vous êtes à Poitiers début avril, sachez qu’il y aura les 5 & 6 avril, un Festival des Arts de la Rue et de la Scène (FARS) organisé par une équipe super motivée d’étudiants fBS Poitiers. Les bénéfices seront reversés à une ONG de la place. Se tiendra aussi le 6, ID’Trophy. Il s’agit d’un tournoi de golf à vocation humanitaire organisé par des étudiants fBS au profit d'ID, une ONG pictavienne qui intervient au Bénin, au Togo, au Congo, au Tchad, en Chine, en Haïti et aux Comores.
Vous pouvez aussi soutenir sur KissKissBankBank l’équipe fBS Poitiers qui participe à la course croisière EDHEC et suivre les aventures des Sand Sellers, Maelle et Clothilde qui participent au 4L Trophy.
Pour les résidents de Poitiers, une association ToastMaster se met en place Vous pouvez la rejoindre dès sa mise sur pied

Voilà, voilà. A la prochaine. Faut que je finisse ma valise.

“Un voyage de mille kilomètres commence toujours par un premier pas.” — (Lao TSEU)

PS : pour entrer en relation avec les différents projets suscités, il suffira juste de mettre un commentaire et je ferai le lien.

comments powered by Disqus