Au-Dessus Des Flots : Saison 1 Episode 17 - Clap de fin, part I

Il y a 131 jours, j’étais la personnification du stress et de l’excitation. Je m’engageais dans une aventure nouvelle : allais-je aimer Shanghai ? Est-ce que je m’adapterais rapidement ? Comment sera la nourriture ? Et le logement ? Et le transport ? Bref toutes les questions qu’on se pose lorsqu’on voyage pour un long séjour. A l’heure du bilan, je peux affirmer que Shanghai est une ville extraordinaire. J’ai eu la chance de voyager mais cette ville est l’endroit où j’ai rencontré le plus de nationalités différentes. Plus que dans les capitales occidentales. Plus jeune, je ne m’imaginais pas rencontré des albanais, des néo-zélandais, des malawites ou encore des équatoriens. Je ne vais pas revenir sur mon expérience à Shanghai. Les précédents épisodes témoignent du fait que Shanghai se retrouve dans le top 3 des villes dans lesquelles je me vois bien vivre.

Je vais revenir, dans une première partie sur les démarches avant et une fois arrivé à Shanghai. La dernière partie de cet épisode final va concerner les lieux incontournables à Shanghai et en Chine.

L’une des premières choses à faire est de payer le billet. Le mien m’a couté un peu plus de 800€. Certains camarades ont payé moins. D’autres plus. Ayant l’habitude de voyager, je vous donne ces quelques conseils.

  • Effacer les cookies : il vous est déjà arriver une fois de voir le prix d’un billet augmenter en l’espace de quelques minutes sur un site ? La principale raison est la suivante : en vous connectant sur un site, ce dernier laisse des petites traces sur votre appareil. C’est de cette manière que vous n’avez pas à retaper votre mot de passe à chaque fois sur Facebook par exemple. Ces traces appelées cookies peuvent permettre de tracer l’internaute, de connaitre sa localisation, de savoir quelles recherches il a effectué, etc. Hors avant d’acheter un billet, il est commun de comparer sur plusieurs sites avant de se décider. De plus, les compagnies de transports pratiquent le lean management. Plus l’appareil se remplit, plus les places deviennent chères. Un exemple de parcours d’achat : rechercher Paris-Shanghai sur Air France. Aller voir si British Airways ne propose pas un prix plus attractif, revenir sur Air France et comparer les services, se rappeler que Qatar Airways fait le même trajet, etc avant de se décider à acheter. Hors durant ce parcours, l’internaute laisse des cookies sur les différents sites. Dans le même temps, l’avion se remplit puisque d’autres personnes prennent leurs billets. C’est la raison pour laquelle il est intéressant d’effacer les cookies avant et après chaque recherche. Et si vous voulez aller plus loin, je vous conseille d’utiliser le mode “Navigation Privée”.
  • Utiliser les comparateurs
  • Soyez flexible dans vos dates
  • Acheter 3 semaines minimum à l’avance.
  • Acheter le billet en semaine, si possible le mercredi ou le jeudi nuit aux alentours de 3h du matin. Parce que les weekends c’est généralement le moment où la plupart des gens prennent leurs billets. Les compagnies mettant à jour leurs bases de données de réservation entre le mardi nuit et le mercredi, à ce moment les places invendues durant le weekend sont remises sur le marché. La nuit parce que certains comparateurs ne prennent pas de frais de dossiers entre 23h et 5h. Il faudra vérifier car ceci dépend de la politique du site.
Pour ce qui est du choix de la compagnie, personnellement j’ai pris KLM. Mais je suggère fortement China Eastern Airways que bon nombre de camarades ont pris. C’est un vol direct et la franchise de bagages est de 2 bagages de 23kg chacun en soute + 1 bagage à main de 10kg et un accessoire. Les autres compagnies n’offrent généralement qu’un seul bagage en soute, avec une escale. Et croyez-moi, je suis parti avec moins de 23kg mais au retour j’ai dû payer un supplément pour une seconde valise. Et j’étais limite au niveau du poids. En plus, il semble que le billet soit moins cher avec cette compagnie.

Pour ce qui est du logement, nous avions la chance l’école avait fait le nécessaire pour nous trouver une résidence. Il ne restait qu’à réserver. La spécificité en Chine, c’est qu’il est courant de payer plusieurs mois de loyers à l’avance dès l’arrivée. Pour un séjour de 4 mois, il fallait payer 3 mois à l’avance. Toutes les charges comprises (électricité, eau, gaz et internet) cela revenait à environ 380€/mois. A noter que des camarades ont eu moins chers en . Il peut être intéressant de chercher par soi-même notamment sur Smart Shanghai, un site super bien fait et très utile. J’ai choisi de rester dans la résidence conseillée par l’école parce que je n’avais pas envie de faire ce travail de recherche et de sélection et qu’il est possible de ne pas être à l’abri de surprises désagréables.

Il est nécessaire d’avoir trouvé un logement et un billet avant d’aller faire la demande de visa. Des justificatifs seront demandés au consulat. Outre ces deux justificatifs, pour les étudiants, il faut la lettre d’admission de l’université, la lettre de demande de visa pour l’étudiant faite par l’université, une photo et bien sûr le passeport. Il y a également un formulaire à remplir. Vous pouvez le trouver à cette adresse.
Les étudiants peuvent demander 2 types de visas : le X1 et le X2. Théoriquement, le X1 est pour les séjours de plus de 6 mois et le X2 pour les séjours d’une durée inférieure. Le X1 donne droit au permis de résidence avec des entrées multiples. Pour le X2, il faudra aller en faire la demande. Les tarifs peuvent être retrouvés par ici. Le visa X1 avec des multiples entrées est de loin le plus intéressant. Avec ce dernier, il sera facile de profiter du séjour en Chine pour découvrir l’Asie, sachant que les billets sont très peu chers de Shanghai vers d’autres villes asiatiques.
L’une des premières choses à faire à Shanghai est d’aller s’enregistrer au commissariat du quartier. Par chance, la résidence a pris en charge cette procédure.

Se déplacer à Shanghai et en Chine revient beaucoup moins cher qu’en France. Pour un abonnement de 18€, j’arrivais à me déplacer dans tout Shanghai en métro durant tout un mois, voire 5 à 10 jours en plus.
En ce qui concerne le taxi, à distance égale, ils sont 2 fois moins chers à Shanghai qu’à Paris.

Pour ce qui est du forfait téléphonique, différentes options vous seront proposées. Chez China Unicom, je payais 7€/mois. Inclus, 800mb d’internet, appels et textos illimités.

Voilà, je m’en arrête là. A mardi pour la dernière partie.

“A story has no beginning or end: arbitrarily one chooses that moment of experience from which to look back or from which to look ahead” — (Graham GREENE)

comments powered by Disqus